Quand l’Association gérait la Chambre Chaude 

L'Association de Sauvegarde des Chevalements Les Graves-Bayard

A Histoire

A Dépôt de documentation

A Manifestations

A Actualité de l’Association

A Plaques

 

1- Histoire de l’Association

 

En 1979, l'Association se crée, à l'initiative de personnes [1] soucieuses de sauvegarder ce qui leur appartient un peu puisque constituant le résultat de leur travail.

 Ses buts :

- une démarche pour la relance de la production ;

- faire échec à la disparition décidée par les HBA [2] des structures des Puits des Graves et Bayard, et obliger à les restaurer avant de les céder gratuitement aux collectivités ou communes locales ;

- mettre en place un Musée montrant toutes les productions du Bassin Minier et sauver le maximum possible du patrimoine minier, défendre l'idée de maintenir le patrimoine industriel, comme un art majeur pour la mémoire des décennies à venir.

 L'Association, avec les membres du Conseil d'Administration, pour obliger à surseoir à la découpe des structures des puits, occupera des bureaux des HBA à Clermont-Ferrand, obligeant à un contrat de 20 ans avec les communes de Brassac-les-Mines (Puits Bayard) et Auzat-sur-Allier La Combelle (Puits des Graves) pour le Franc symbolique.

Les membres de l'Association vont d'abord sauver la Chambre Chaude. Ils l'achètent en 1989, et retroussent leurs manches, car tout est à faire : il pleut à l'intérieur !

La Chambre Chaude des Graves avant sa rénovation

(Allez dans Galerie de photos pour la voir après cette rénovation)

Le 16 juin 1990, une journée Portes Ouvertes permet aux combellois émus de constater les progrès.

La Chambre Chaude devient ensuite un lieu d'animation très couru, ce qui démontre l'utilité d'une telle salle sur la région : bals, spectacles musicaux, pièces de théâtre, expositions se succèdent sans interruption jusqu'en 1995.

Il y aura deux temps forts. En 1993, un ancien mineur du Nord nous amène une maquette extraordinaire du Puits de mine de Annequin dans le Nord : 4,80 m. de long, 1,20 m. de large et autant de haut. Gros succès auprès des enfants.

 La même année, grâce à l'obligeance de l'exploitation d'Issoire, Germinal est projeté. Là aussi, très gros succès.

 Malheureusement, des dissensions avec la municipalité de l'époque amènent la fermeture de la salle en 1995.

En 1997, l'Association céda la Chambre Chaude à la Municipalité pour le franc symbolique. La collaboration avec les collectivités permit d'aboutir aux travaux actuels, qui la sauvent définitivement.

En 2000, pour la journée du patrimoine, un parcours des cités minières connut un gros succès.

 En 2000, à la négociation finale [3] de la cession définitive du foncier et des structures minières aux communes, l'Association aura l'immense plaisir de réaliser le plus important de ses objectifs : le maintien des Puits des Graves et Bayard –Exemple rare de chevalements sauvés par une lutte-, leur restauration et la mise en valeur des sites.

Les maires de Brassac-les-Mines, Auzat-sur-Allier La Combelle, Charbonnier, et le député de la circonscription d'Issoire M. Bacquet ont œuvré ensemble pour sauver le patrimoine industriel majeur de la région.

L'Association a permis de sauvegarder l'essentiel du patrimoine minier du Bassin[4]. Elle a constitué un fonds d'archives non négligeable, et maintenue vivante, chaque année, la tradition à la Sainte-Barbe de déguster les tripes à la cantine des mineurs de La Combelle.

Vingt ans après, elle peut présenter un bilan des plus positifs.

2- Outre ses activités d’animation, l’Association constitue, petit à petit, un dépôt de documentation sur les Mines, avec des documents et des objets.

Voici une partie de ce fonds.

Tableaux exécutés par des mineurs

ACliquez sur les images

 

Vues de La Combelle, par Raymond Ciskars

Mineurs au front de taille, par Tony Pavan

 

Maquette du Puits des Graves, par José Cravinho

Marteaux-mineurs

21.4, 25.2, 13.6 et

14 kg de gauche à droite !

 

Scie égoïne à air comprimé

Pic de chargement, Hache de boiseur, Pic d’abattage

Boîtiers de mise à feu, lampes à feu nu, lampe frontale et son grisoumètre

 

Pelle de chargement des berlines

 

3- Manifestations organisées par l’Association

 

Voici quelques photos souvenirs (partie en construction : il y aura d’autres images plus tard)

 

ACliquez sur les images

 

Théâtre à la Chambre Chaude
Challenge Bellotti
Soirée Vidéo Souvenirs

Sainte-Barbe 1992 : pose de la plaque à la galerie-école Papillon de La Combelle

Sainte-Barbe 1993 : Les tripes à la Cantine des mineurs de La Combelle

Messe de la Sainte-Barbe 1993

Sainte-Barbe 1997 : rassemblement sur le site des Graves

Sainte-Barbe 1997 : Les Tripes à la Cantine

Reconstitution d’une galerie de mine(Forum des association, août 2000)

 

4- Actualité de l’Association

 

A Cliquez sur cette ligne

 

Plaques posées par l’Association sur les lieux symboliques du Bassin

Cliquez sur les images

Puits des Graves

Cantine

Bayard

Tunnel

Puits de la Verrerie

Galerie de l’Ecole Papillon (école de la mine)

 



[1] En mars 1979, la cellule d'Auzat-La Combelle du PCF, lance le mouvement, en occupant le chevalement des Graves. Très vite, d'autres personnes non engagées politiquement, mais en accord avec les buts assignés à l'Association, rejoignent ce noyau et entament un combat de 20 ans… Le syndicat des mineurs CGT soutient dès le départ cette initiative.

[2] Houillères des Bassins d'Auvergne.

[3] Fin d'un long, très long, cycle de rencontres avec tous les élus du Bassin et de la région.

[4] Côté Puy-de-Dôme. En Haute-Loire, tout reste à faire !

 

A Haut de la page

A Accueil